Carte de France de la pauvreté

 

Carte de France de la pauvreté dans Divers cartepauvrete-fbaaf A partir des données des CAF, le réseau Perspicaf vient de publier une étude sur la pauvreté et les bas revenus… Les chiffres et les cartes dessinent une France de la pauvreté impressionnante avec une concentration de la pauvreté dans le Nord et le sud….

Les résultats suivants concernent les bas revenus 2005 des allocataires présents dans les fichiers Caf au 31 décembre 2006.

Le taux de bas revenus de 15,4 est à rapprocher du taux de pauvreté 2005 à 12,14.

Les allocataires à bas revenus sont 3,383 millions, leur revenu par unité de consommation étant inférieur à 645 euros.

Pour plus de la moitié, ils ne sont pas bénéficiaires de minimum social. Mais alors que la moitié des allocataires à bas revenus sans minimum social ont un revenu par unité de consommation (RUC) inférieur à 670 euros, la moitié des bénéficiaires du revenu minimum d’insertion ont un RUC inférieur à 485 euros.

Les allocataires à bas revenus du régime agricole, sur le champ de la population de référence ont une structure différente avec près de 80% d’entre eux non bénéficiaires de minimum social. Si au niveau national, le poids de ces allocataires à bas revenus du régime agricole (165 945 allocataires) ne pèse pas sur le taux de bas revenus global de façon significative, il n’en est pas de même dans les zones agricoles.

Le chapitre traitant des régions, montre une disparité dans les taux de bas revenus pouvant passer du simple au double, selon qu’on se trouve en Bretagne (résultats sans le régime agricole) ou dans le Nord Pas de Calais.

pauvretetab-e91e4 dans Divers

- Un quart des allocataires à bas revenus ont un revenu par unité de consommation inférieur à 452 euros

- un quart ont un revenu par unité de consommation supérieur à 724 euros.

- Le revenu par unité de consommation médian des allocataires à bas revenus est de 618 euros. Le premier décile est à 371 euros et le dernier décile à 802 euros.

- On peut aussi remarquer que près de 84% de ces allocataires à bas revenus (seuil à 60%) ont un revenu par unité de consommation inférieur à 771,5 euros (ancien seuil de bas revenus à 50%).

Les principaux résultats sont les suivants :

- Les allocataires à bas revenus sont pour moitié des personnes sans enfants, essentiellement des allocataires isolés, surtout pour partie bénéficiaires du RMI et pour partie, non bénéficiaires de minima sociaux. Près de la moitié des bénéficiaires d’aucun minimum social ont moins de 30 ans (plus du tiers moins de 25 ans) alors que c’est seulement le cas de moins d’un quart des Rmistes isolés.

- Plus du quart des allocataires à bas revenus sont dans des familles monoparentales, une sur deux ne bénéficiant pas de minima sociaux. Dans ces familles monoparentales, les allocataires bénéficiant de l’allocation parent isolé sont nettement plus jeunes que les autres allocataires à bas revenus, de 27 ans à 34 ans en moyenne selon leur nombre d’enfants. Par contre, les allocataires des familles monoparentales ne bénéficiant pas de minima sociaux ont un âge moyen de 40 ans.

- Moins du quart des allocataires à bas revenus sont en couple avec des enfants, plus des trois quarts d’entre eux ne bénéficiant d’aucun minimum social.

- De fait, plus de la moitié des allocataires à bas revenus ne sont pas bénéficiaires de minima sociaux, leur répartition par composition familiale comptant un plus fort pourcentage de couples avec enfants (33,7% de couples avec enfants) ou sans enfants (8,5%) et un moins fort pourcentage de personnes seules (sans enfants 31,7% et familles monoparentales 26,1%).

pauvrejeunes-3a7d0

La CAF note un effet redistributif de l’impôt qui ferait passer le taux de pauvreté à 14,2 (plus 2,1 point) s’il n’était pas pris en compte dans l’enquête revenus fiscaux.

source : www.elunet.org

gundershoffenensemble |
VANTOUX AUTREMENT |
Walter Lewino |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Comité Agir Pour Prémilhat
| Menton, ...
| Pour Villiers 2012...