Réforme territoriale : Balladur propose un retour au moyen-âge

 

Plusieurs propositions du comité Balladur ont été connues aujourd’hui, et Edouard Balladur s’est exprimé ce soir dans le journal télévisé de TF1.

Si le besoin d’une réforme territoriale est largement partagée, il est évident que la tentative de retour à une forme autoritaire de féodalité proposée par le comité Balladur est absolument inacceptable.

Alors que l’on pouvait attendre que l’Etat s’interroge sur son rôle, le comité Balladur ne propose rien de moins que la suppression d’un principe constitutionnel : celui de libre administration des collectivités territoriales. C’est tentative de mise au pas des collectivités vise à réduire les contre-pouvoirs et en dit long sur l’esprit des mesures proposées par le comité. Quand les collectivités demandent plus de moyens pour assurer leurs missions, l’Etat supprime la taxe professionnelle et soumet au fait du prince les éventuelles compensations. Quand les collectivités aspirent à travailler à une plus grande coopération, le comité Balladur veut organiser leur séparation.

Enfin, la possibilité ouverte par les propositions du comité de rompre les liens entre les citoyens et leurs élus locaux, tout en organisant la primauté du clientélisme sur l’intérêt général est extrêmement choquante.

Edouard Balladur déclarait, sur TF1, vouloir « penser à l’avenir ». Quelle ironie pour un homme dont les propositions rappellent furieusement la France du Moyen-âge !

Marie-George Buffet,
- Secrétaire nationale du PCF.



Front de Gauche pour changer d’Europe – Grand Meeting du 8 mars au Zénith de Paris – 14h30

Chaque jour de nouveaux plans sociaux sont annoncés. Le chômage connaît une hausse record. Le pseudo « plan de relance » de Nicolas Sarkozy est un échec complet. D’ailleurs les Français ne lui font plus confiance. Le 29 janvier dernier, une journée de grève et de manifestation interprofessionnelle a rassemblé plusieurs millions de personnes, d’autres se préparent. Et pourtant, Sarkozy ne veut rien changer à sa politique.

www.frontdegauche.eu

Front de Gauche pour changer d’Europe - Grand Meeting du 8 mars au Zénith de Paris - 14h30 dans Election Sans_titre-2_copie-17

 

À télécharger

 

Dans ce contexte, les élections européennes du 7 juin 2009 représentent une étape dans la résistance à la politique de Sarkozy et pour construire une Europe sociale, démocratique et pacifiste.

L’enjeu est clair. Soit rien ne change en Europe avec la poursuite des politiques libérales actuelles et c’est l’enfoncement dans la crise du système capitaliste. Soit nous nous rassemblons sur des grandes orientations résolument à gauche pour changer d’Europe.

En 2005, nous avons dit NON à l’Europe de la concurrence libre et non faussée.

Non à l’Europe des technocrates, du dumping social et fiscal, de la dictature de la Banque européenne, de l’alignement sur l’OTAN…

En 2009, nous voulons construire l’Europe dont nous avons besoin :

- Une Europe sociale, écologique et démocratique.
- Une Europe efficace contre la crise.
- Une Europe de l’égalité notamment entre les femmes et les hommes.
- Une Europe débarrassée des dogmes libéraux et des réflexes capitalistes.
- Une Europe force de paix.

C’est l’objectif du Front de Gauche initié par le PCF et le Parti de Gauche. Par-delà nos différences, nous savons que la crise du capitalisme que nous traversons est porteuse de tragédies si nous n’apportons pas d’alternative face à l’urgence sociale, démocratique, écologique et pour la paix sur notre continent.

Le Front de Gauche s’adresse donc à tous ceux qui veulent construire une autre Europe en rupture avec l’orientation libérale du traité de Lisbonne : aux partis politiques comme aux citoyens pour qu’ensemble nous changions vraiment la donne.

source : pcf.fr

 



Guadeloupe : Nicolas Sarkozy n’a aucune autre solution que d’accéder aux revendications du LKP

De très nombreux guadeloupéens manifestent en ce moment même à Pointe-à-Pître (Guadeloupe) pour exiger que le gouvernement accède aux revendications présentées par le collectif LKP.

Pierre Laurent, coordinateur national du PCF, est en ce moment sur place et participe à cette manifestation. Il a constater que, loin de faiblir, le mouvement reste très puissant et continue à mobiliser très largement les guadeloupéens.

La détermination des guadeloupéens reste intacte, et leurs attentes sont claires : ils exigent que le gouvernement accèdent aux revendications de ce mouvement et ils ne se contenteront pas de mesurettes ou de faux semblants.

Voilà un mois que le gouvernement méprise les guadeloupéens et mise sur le pourrissement de la situation, avec les conséquences dramatiques qui ont conduit à la mort par balle de Jacques Bino. En voilà assez ! Le Parti communiste français exige que Nicolas Sarkozy arrête de jouer avec le feu et prenne la seule décision qui s’impose : accéder aux revendications légitimes du collectif LKP.

Parti communiste français

Source : pcf.fr



12345...7

gundershoffenensemble |
VANTOUX AUTREMENT |
Walter Lewino |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Comité Agir Pour Prémilhat
| Menton, ...
| Pour Villiers 2012...