Réaction PCF/Sarkozy/Défense : Des objectifs non avouée dans une dérive ouvertement atlantiste

 

Le discours du Chef de l’Etat présentant les orientations contenues dans le Livre Blanc laisse perplexe sur le grand flou entretenu sur les objectifs de défense. Au service de quelle vision du monde ? La France « grande puissance diplomatique et militaire ». Pourquoi faire ? Une « force de 50 000 hommes projetable partout dans le monde. » Pour protéger quels intérêts ? Nicolas Sarkozy le cache.

La décision de revenir dans le commandement militaire intégré de l’Otan est prise sans consultation du Parlement, à qui on promet de l’associer sur l’envoi de troupes en opérations extérieures. Mais le précèdent récent sur l’Afghanistan contredit ce discours. Les « certitudes » du Chef des armées quant à la prééminence de la dissuasion nucléaire, « toujours efficace et utile », ne sont pas démontrées.

La réorganisation en profondeur de notre outil de Défense est conçue dans la vision d’un espace atlantiste et militarisé, ou la France renonce à son indépendance en s’insérant dans le sillage sinistre de la politique menée par les Etats Unis d’amérique. Les réductions d’effectifs vont faire mal, très mal à la France, sans projet de reconversion des bases et des territoires, sans consultation des personnels et des élus. Les missions de soutien vont être privatisées. Les conséquences sur l’emploi industriel et de service risquent d’être douloureuses.



Bras de fer sur les 35 heures et les retraites

 

La CGT, la CFDT, Solidaires et la FSU appellent les salariés à défiler ce mardi 17 juin dans plus de 120 cortèges contre les réformes des retraites et des 35 heures.

La journée d’action pour la défense des retraites et des 35 heures, organisée par la CGT, la CFDT, l’union syndicale Solidaires et la FSU, s’annonce demain très décentralisée.

La CGT recense plus de 130 manifestations organisées et des préavis de grève ont été déposés dans la plupart des secteurs, dans les transports (SNCF, RATP, aérien ou transports publics locaux) mais aussi dans les services publics (préavis obligatoire). La CGT ports et docks appelle ce jour-là « l’ensemble des travailleurs portuaires à bloquer les ports pendant 48 heures les 17 et 18 juin » contre la privatisation des services de maintenance.

La journée devrait aussi servir de caisse de résonance aux mécontents de la Révision générale des politiques publiques. Le 18 juin, les agents du ministère de la Défense appellent à une journée de grève nationale et de mobilisation régionale. Le 19, c’est au tour des agents du ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports de se mobiliser.

Dans un entretien au Journal du dimanche, Bernard Thibault a souhaité « une mobilisation supérieure à celle du 22 mai » contre le passage à 41 ans de cotisation, qui avait rassemblé 700 000 personnes selon les syndicats, 300 000 selon la police. Les syndicats continuent de protester contre une réforme qui promet d’accentuer la baisse des pensions de retraite et d’accroître les inégalités sociales.

Est venu s’ajouter le passage en force du gouvernement contre les 35 heures, projet qui met fin à celles-ci dans la pratique. Le tout, dans un climat où le gouvernement a décidé de rompre le fil du dialogue et tente de prendre de vitesse des syndicats divisés. En effet, le projet de loi sur le temps de travail sera présenté en Conseil des ministres mercredi, pour un examen parlementaire à partir du 24 juin et la possibilité de le voter avant fin juillet. Sur les retraites, le gouvernement considère que tout était inscrit dans la réforme de 2003 et qu’il n’y a donc rien à discuter. Le problème est que la division syndicale peut effectivement lui donner un coup de main.

Bien que l’ensemble des organisations contestent les réformes gouvernementales, FO, la CFTC, l’UNSA et la CFE-CGC ne se joignent pas aux cortèges. FO et la CFTC ont annoncé une rencontre entre leurs deux organisations aujourd’hui, avec conférence de presse commune à l’issue

Article www.humanite.fr



Info Hebdo n° 337 – Juin 2008

 

Les infos de la semaine

Il n’y a pas eu de CEN cette semaine. Voici donc quelques infos utiles sur les initiatives en cours.

À télécharger

Lettre au président

Chaque semaine, un modèle de tract est mis à disposition pour animer cette campa­gne de signatures qui constitue un moyen utile pour mener le débat sur la nécessaire riposte à Sarkozy et le besoin de choix alternatifs à sa politique (voir pièce jointe).

Elle peut aider à l’organisation des 1 000 rencontres populaires publiques sur cette question, pour poursuivre notamment le débat engagé lors des municipales et cantonales avec de nombreux hommes et femmes de nos localités et entreprises.

Rencontres nationales pour nourrir le débat du congrès

Après celles de Paris sur l’état du monde et de Marseille sur Quel projet, quels rassemblements ? où plusieurs centaines de communistes ont participé, la rencontre de ce samedi 13 juin à Tours aura à l’ordre du jour : Quelles transformations du PCF ?

La prochaine étape nationale sera l’Université d’été qui aura lieu à Vieux Boucau/ Port d’Albret du 29/8, 14 h au 31/8 à 15 h.

Les participant-e-s à ces rencontres pourront animer tout l’été des rencontres ouvertes pour pousser le débat. Celui ci peut aussi se dérouler sur le web à l’aide du site ouvert par la direction nationale dans cet objectif : http://alternativeforge.net Les contributions sont à adresser à : congres2008@alternativeforge.net

Plusieurs manifestations auront lieu cette semaine où le PCF appelle à participer

Vendredi 13 juin à 18 h 30, République, à l’occasion de la venue de George Bush à Paris, manifestation pour dénoncer la politique américaine dans le monde et agir pour une autre politique internationale de la France

Samedi 14 juin à 14 h, Carrefour de l’Odéon à Paris, « Contre la directive de la honte », à l’appel de : Collectifs de sans-papiers, Réseau Education sans Frontières, Uni-e-s contre une immigration jetable.

Europe

Une rencontre européenne se tiendra le 19 juin 2008 à 18 h 30, au siège du PCF, espace Oscar Niemeyer, 2 place du Colonel-Fabien, avec la participation de : Gaby Zimmer, députée au Parlement européen, présidente de la composante allemande Die Linke ; Graziella Mascia, Rifondazione comunista (Italie), vice-présidente du Parti de la Gauche européenne ; Jiri Mastalka, député au Parlement européen, vice-président du Parti communiste de Bohême-Moravie et Francis Wurtz, président du groupe de la Gauche unitaire européenne-Gauche verte nordique au Parlement européen.

À cette occasion, Marie-George Buffet présentera les grandes priorités du Parti communiste français concernant les enjeux de la présidence française.

 

article www.pxf.fr



12345...8

gundershoffenensemble |
VANTOUX AUTREMENT |
Walter Lewino |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Comité Agir Pour Prémilhat
| Menton, ...
| Pour Villiers 2012...