Fête de l’humanité 2008 : les premiers éléments

L’affiche

  • Vous trouverez ci-dessous les visuels de la fête de l’Humanité 2008 à télécharger :

Image JPEG - 1.9 Mo

L’accès

Moyens d’accès à l’espace Fêtes du parc de la Courneuve

(Utilisez de préférence les transports en commun)

Par le Métro

Ligne 7 Station « La Courneuve 8 mai 1945″ puis navette RATP

Par le RER B

Station « Le Bourget » puis navette RATP

Par le Tramway

Ligne T1 Station « La Courneuve 8 mai 1945″ puis navette RATP

Par la route

Nationale 2 depuis Porte de la Villette, en suivant le fléchage

Par l’autoroute A 86

Sortie La Courneuve – 6 routes, puis suivre le fléchage

Document PDF - 703.3 ko

Télécharger le plan d’accès à la Fête

 Contact

Fête de l’Humanité

Direction : Silvère Magnon

164 rue Ambroise Croizat, 93528 Saint Denis Cedex

 Ils ont déja participé à la fête de l’humanité

Charles Aznavour, Jacques Brel, Gilbert Bécaud, Jacques Dutronc, Juliette Gréco, Jacques Higelin, Bernard Lavilliers, Léo Ferré, Maxime Leforestier, Orchestre National de Barbès, Eddy Mitchell, Les Négresses Vertes, Claude Nougaro, Serge Reggiani, Les Rita Mitsouko, Sinsemilia, Zebda – Les Motivés, Sanseverino, Barbara, Alain Bashung, Louis Chédid, Jean Ferrat, Johnny Halliday, Patricia Kaas, Félix Leclerc, Isabelle Aubret, La Mano Negra, Marcel Marceau, Julien Clerc, Matmatah, Patrick Bruel, Leny Escurado, Bernard Lubat, Yann Tiersen, Jean Louis Aubert, Marcel et son Orchestre, Georges Moustaki, Noir Désir, Michel Polnareff, Renaud, Charles Trenet, Cheb Mami, Compay Secundo, Manu Chao, Catherine Lara, Massilia Sound System, Miossec, Yannick Noah, Nomades et Skaetera, Marc Lavoine, Zazie, Fatals, Picards, Magyd Cherfi, Les Caméléons, Juliette, Pauline Croze, Mickey 3D

Mais aussi : Moddy Blues / Pink Floyd / The Who / Chuck Berry / Stevie Wonder / Leonard Cohen / The Kinks / Tangerine Dream / Cesaria Evora / The Wailers / Noa / Peter Gabriel / Genesis / Nina Hagen / Carmel / Murray Head / Johnny Clegg / Midnight Oil / Jamiroquai / Akosh. S. Unit / Idir / Youssou N’Dour / Amadou & Mariam / Tiken Jah Fakoly / Emir Kusturica & The No Smoking Orchestra / The Offspring…

toutes les informations sur www.humanite.fr



35 heures : le démontage en règle

 

En profitant du texte sur la représentativité syndicale pour y glisser une remise en cause de la durée du travail, le gouvernement rallume la guerre contre les 35 heures. Les syndicats cherchent à riposter ensemble.
Dans l’Humanité de vendredi, dossier complet et l’analyse de Sylvian Chicotte, inspecteur du travail.

« Je n’ai pas le sentiment que ce qui est proposé par le gouvernement soit une surprise ». En effet, on ne peut pas reprocher au gouvernement et Luc Chatel, son porte-parole, d’avoir caché la volonté de remettre en cause la durée légale du travail en France. « Aller plus loin dans l’assouplissement » des 35 heures, est pour Luc Chatel « un choix politique fort parce que l’économie française en a besoin ». « Les 35 heures, c’était un carcan épouvantable que tous ont dénoncé. Eh bien, nous, nous maintenons la durée légale mais nous (…) donnons la possibilité à des partenaires sociaux de négocier entreprise par entreprise », « sous la responsabilité des partenaires sociaux », a-t-il insisté.

Les syndicats, mais aussi le Medef fâché de voir ainsi l’avant-projet de loi sur la démocratie sociale parasité par le passage sur les 35 heures, ont fait part de leur mécontentement, la CFDT parlant de « provocation » et la CGT dénonçant la « méthode malhonnête du gouvernement », qui vise, selon elle, « à tenter de présenter la déréglementation sur le temps de travail sous couvert d’un accord passé avec les syndicats ».

Même la présidente du Medef, Laurence Parisot, a demandé mercredi au gouvernement de « respecter le travail des partenaires sociaux ».

Pour Luc Chatel, l’avant-projet de loi est « la reprise mot pour mot » de la position commune négociée pied à pied entre syndicats et patronat. Problème, ce n’est pas ce que dit le ministre du Travail Xavier Bertrand qui a déclaré qu’il « assumait » sa décision d’outrepasser la « position commune » sur la représentativité syndicale récemment signée par la CGT, la CFDT, le Medef et la CGPME, en modifiant le volet qui concerne le temps de travail.
La ministre de l’Economie Christine Lagarde en a rajouté dans la provocation et a estimé jeudi sur France Inter que les critiques des syndicats (CGT, CFDT) et du patronat (Medef) sur les projets du gouvernement concernant les 35 heures pouvaient être considérées comme « un bon début de négociation ».

« Le gouvernement organise la fin des 35 heures dans la réalité », s’en indigne François Chérèque (CFDT) dans le Monde daté de vendredi. « C’est un affront ou un défi, en tout cas une provocation ».

Le porte-parole du PS, Julien Dray, a dénoncé un retour en arrière « comme jamais ». « Régulièrement quand il a un problème, quand il est dans l’impasse, quand il ne sait pas quoi faire, Nicolas Sarkozy rallume la querelle des 35 heures ».

Xavier Bertrand doit recevoir jeudi et vendredi les organisations syndicales et boucler ce week-end son projet, qui doit passer au Parlement en juillet. Ambiance garantie.

article www.humanite.fr



Communication : Semaine du 28 mai au 3 juin 2008

 

édito : PCF/rencontres publiques pour résister et construire, faire du neuf à gauche

articles :
- CRISE SOCIALE : et logique autoritaire
- RETRAITES/LE DÉBAT EST CLOS, DIT LE POUVOIR : il commence, au contraire !
- FESTIVAL DE CANNES : des artistes les yeux ouverts sur le monde

À télécharger

article www.pcf.fr



12345...14

gundershoffenensemble |
VANTOUX AUTREMENT |
Walter Lewino |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Comité Agir Pour Prémilhat
| Menton, ...
| Pour Villiers 2012...