Grâce tchadienne pour les six Français de l’Arche de Zoé

Après cinq mois de prison au Tchad puis en France, six travailleurs humanitaires français de l’ONG l’Arche de Zoé, condamnés à huit ans de prison pour tentative d’enlèvement de 103 enfants africains, vont être libérés en vertu d’une grâce accordée par le président tchadien Idriss Déby

 

Article yahoo.fr



Revigoré par les municipales, le PCF lance son Congrès pour la mi-décembre

article www.yahoo.fr

 

PARIS (AFP) – Revigoré par les municipales, le PCF a décidé dimanche de tenir son prochain Congrès à la mi-décembre, laissant ouverte la question de son leadership alors que Marie-George Buffet, désireuse de passer le témoin, est confrontée à l’absence de tout successeur consensuel.

(publicité)A l’issue de deux jours de débats, place du Colonel Fabien, le Conseil national (parlement) du parti a adopté à une large majorité – 75 voix pour, 16 contre, 15 abstentions- une résolution proposée par la direction qui lance le 34ème Congrès, du 11 au 14 décembre en région parisienne.

Après la débâcle de la présidentielle (1,93% pour Mme Buffet) – où d’aucun avaient donné le PCF pour mort, tandis que d’autres au sein du parti rejetaient même la référence au communisme – l’heure est au soulagement du côté de la direction : « l’ancrage du PCF est re-crédibilisé », souligne la résolution.

Mais, le bilan des municipales c’est l’histoire du verre à moitié plein et à moitié vide: si la direction se targue des 91 villes de plus 9.000 habitants gagnées (contre 86 en 2001), les courants d’opposition refusent tout triomphalisme et rappelle les 10 villes de plus de 3.500 perdues ainsi que l’incapacité de regagner de grandes cités comme Le Havre.

« Les municipales nous donnent des points d’appui », et montrent que « le PCF a un ancrage national », affirme Mme Buffet qui précise toutefois que « cela n’efface pas la présidentielle ».

La secrétaire nationale ne fait pas un mystère de son « souhait » de passer le témoin – comme elle l’avait déjà dit l’an dernier – et plaide pour une direction « renouvelée » et rajeunie : « pour l’organisation et pour moi-même je souhaite que ce renouvellement ne soit pas dans 20 ans et qu’il se réalise », dit-elle.

Mais pour cela, des « conditions » doivent être réunies, qu’ »on ait l’homme ou la femme qui soit en capacité de rassembler avec beaucoup d’audace », précise-t-elle.

« Pour l’instant personne ne fait l’unanimité » et « Marie-George Buffet reste le point d’équilibre » du parti, souligne Marie-Pierre Vieu (ex-partisane de Robert Hue).

« Si l’unité du parti est en danger elle ne partira pas », souligne un proche de la secrétaire nationale. Mais une personnalité pourrait émerger si l’orientation qu’elle propose convainc l’ensembe de l’organisation, selon lui.

Tout en affirmant qu’aucun débat n’ »est exclu », la résolution met en sourdine les hérésies et propose un développement du PCF autour d’un projet. « Le changement du nom du parti n’est pas au coeur du débat et ce n’est pas mon option », précise Mme Buffet.

« L’objectif du Parti communiste français est d’être un grand parti populaire qui propose un projet audacieux et crédible » apte à « chercher à construire un rassemblement populaire majoritaire », précise-t-elle.

« Le Congrès est donc déjà joué, il reste une seule option », s’insurge Roger Martelli (refondateur, proche des antilibéraux) qui a voté contre la résolution. « Le communisme a un avenir mais je doute que cela passe par la structure PCF », dit-il.

Pour Dominique Grador, une des proches de l’ancien leader Robert Hue, opposée au texte, « le PCF tel qu’il est n’est pas une force crédible pour porter un projet ».

A l’autre bout de l’échiquier, les partisans du maintien de l’identité communiste contestent la direction de Marie-George Buffet et l’un de leur chef de file, le député-maire de Vénissieux André Gerin, s’est porté candidat pour lui succéder.

Pour préparer le Congrès des étapes sont prévues : le 31 mai à Paris, le 7 juin à Marseille et le 14 juin à Tours, portant notamment sur le projet et sur l’organisation du PCF.

 



Le PCF dénonce la faiblesse de l’augmentation de l’allocation adulte handicapé

En visite à Tarbes, Nicolas Sarkozy annonce une augmentation de 5 % de l’allocation adulte handicapé ; soit une somme totale de 650 € mensuel.

C’est un véritable camouflet pour tous ceux qui se battent pour un revenu minimum d’existence au moins égal au Smic. Avec cette mesure, le Président de la République fait le choix de maintenir toute une partie de la population dans une situation de précarité extrême ; en Europe on est considéré comme pauvre avec moins de 800 € par mois.

Le PCF soutient la manifestation « ni pauvre ni soumis » de samedi, organisée par plus de 100 associations liées au handicap. Il y a urgence qu’au handicap physique ne s’ajoute plus le handicap économique.

 

www.pcf.fr



12345...19

gundershoffenensemble |
VANTOUX AUTREMENT |
Walter Lewino |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Comité Agir Pour Prémilhat
| Menton, ...
| Pour Villiers 2012...